Recyclage des panneaux solaires : où en est-on ?

Recyclage des panneaux solaires – Quel est leur avenir ?

Dans les années 2030, le monde va connaître un afflux de panneaux solaires défectueux, heureusement les panneaux solaires sont recyclables ! On vous explique tout ça !

Vous en avez peut-être entendu parler : la popularité des panneaux solaires monte en flèche. Sur tous les continents, le grand public a été séduit par les propriétés du soleil en matière de production d’énergie, et cette explosion ne semble pas vouloir s’arrêter.

On s’attend à ce que la capacité mondiale d’énergie solaire augmente de façon exponentielle au cours des trente prochaines années, notamment grâce à l’avènement de nouvelles technologies solaires.

Selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), elle passera de 222 gigawatts (GW) en 2015 à 4 500 d’ici 2050. Cela représentera 16 % de l’électricité mondiale alimentée par le soleil.

Toutefois, cet engouement mondial pour les panneaux solaires nous a posé un problème à plus long terme : la gestion de la fin de vie. Au milieu des années 2030, un grand nombre de panneaux solaires devraient s’éteindre pour de bon, et cela va nous frapper comme une tonne de briques de silicium…

Les panneaux solaires sont-ils recyclables ?

Heureusement, les panneaux solaires sont recyclables. Ils sont presque entièrement constitués d’aluminium, de verre et de silicium, qui sont tous très faciles à décomposer et à réutiliser. Cela signifie que vos machines à énergie verte restent vertes une fois leur travail terminé.

Les spécialistes savent exactement comment démonter les panneaux et réutiliser tous leurs morceaux. Il s’agit simplement de développer l’industrie en prévision de la bombe à retardement des panneaux solaires défectueux.

Si nous nous y prenons correctement, à la fin des années 2030, il y aura une toute nouvelle génération de panneaux solaires construits à partir des restes de leurs prédécesseurs, ce qui est une très belle idée.

Quelle est la durée de vie typique d’un panneau solaire ?

La plupart des panneaux solaires partagent une expérience similaire : naissance (dans une usine de fabrication), 30 à 40 ans à regarder le soleil (source), puis la mort.

Mais que se passe-t-il réellement pour mettre fin à la vie d’un panneau solaire ? Des recherches menées par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) en 2014 nous ont montré les causes les plus courantes de l’expiration des panneaux solaires. Il s’agit de :

  • Défaillance optique (20 % des cas)
  • Perte de puissance (19 % des cas)
  • Défaillance du boîtier en J et des câbles (19 % des cas)
  • Bris de verre (10 % des cas)

Il y a beaucoup d’autres causes mineures, mais ce sont les quatre principales. Selon l’IRENA, la majorité des panneaux solaires ont une durée de vie moyenne de 30 à 40 ans.

Qu’est-ce qui les rend si résistants ? Eh bien, ils n’ont pas de pièces mobiles, ce qui signifie qu’il n’y a pas de « points faibles ». Ils sont également étonnamment faciles à réparer (dans la plupart des cas), alors n’abandonnez pas tout de suite vos panneaux s’ils vacillent – contactez une entreprise de panneaux solaires à proximité pour obtenir de l’aide.

Les panneaux solaires ont tendance à perdre leur efficacité très lentement, mais cela ne se produit généralement qu’après les 20 à 25 premières années.

En résumé, les panneaux solaires sont des objets assez robustes. Vous les payez cher, mais ils vous accompagneront pendant longtemps.

Le processus de recyclage des panneaux solaires

Que se passe-t-il dans un centre de recyclage de panneaux solaires ?

Silicium ou couche mince ?

Deux types de panneaux dominent le secteur de l’énergie solaire : les panneaux à base de silicium (92 % du marché) et les panneaux à couche mince (7 % du marché). Le processus de recyclage est un peu différent selon le type de panneau, c’est pourquoi nous allons nous intéresser aux deux.

Recyclage des panneaux solaires au silicium

La première chose qui se produit est la séparation des matériaux. Les panneaux solaires sont composés de plusieurs éléments différents, qu’il faut donc diviser.

Le cadre en aluminium et l’enveloppe en verre du panneau sont désassemblés et envoyés séparément. 100 % de l’aluminium et 95 % du verre sont réutilisés. Pas mal.

Ensuite, c’est l’heure du traitement thermique. La température monte jusqu’à 500 °C, ce qui fait s’évaporer les petits composants en plastique et permet de séparer physiquement les modules de cellules. Environ 80 % des modules cellulaires sont réutilisés.

Enfin, il reste les plaquettes de silicium. Elles sont gravées et fondues en plaques réutilisables. 85 % du silicium est réutilisé pour de nouveaux panneaux solaires, mais 15 % est perdu dans le processus.

Recyclage des panneaux solaires à couches minces

Cette procédure est un peu plus violente.

Les panneaux à couche mince sont jetés dans une déchiqueteuse, puis dans un broyeur à marteaux. Il est important que chaque panneau soit réduit en morceaux de 4 à 5 mm, afin que la stratification qui maintient les matériaux ensemble se brise.

Contrairement au processus utilisé pour les panneaux à base de silicium, on se retrouve ici avec un mélange de matériaux solides et liquides, et une énorme vis rotative est utilisée pour les séparer.

Le matériau semi-conducteur (généralement du tellurure de cadmium, CdTe, ou du séléniure de cuivre, CIGS) est retiré du verre à l’aide d’acide et de peroxyde, puis le verre est rincé à l’eau.

Environ 95 % du matériau semi-conducteur et 90 % du verre sont réutilisés. Vous remarquerez que le recyclage des panneaux solaires à couche mince permet de récupérer une plus grande partie du matériau semi-conducteur, mais moins de verre.

La toxicité du cadmium et la menace qu’il représente pour l’environnement posent un problème. Les panneaux solaires au silicium sont donc habituellement considérés comme l’option la plus écologique en matière de recyclage.

Que devez-vous faire de vos panneaux solaires hors d’usage ?

Une chose à ne pas faire est de les envoyer à la décharge. Vous n’avez pratiquement rien à faire pour faire recycler vos panneaux solaires.

En vertu de la réglementation européenne, votre installateur de panneaux solaires est légalement tenu de vous débarrasser de vos panneaux solaires hors d’usage, ou au moins de financer un programme de reprise par les distributeurs (DTS).

Téléphonez donc à votre installateur de panneaux solaires, il saura comment faire. Il est fort probable qu’il emmène vos panneaux dans un centre de collecte dédié Soren, avant que les panneaux ne soient envoyés dans une usine de recyclage.

Les « usines de recyclage de panneaux solaires » sur mesure sont également en train de devenir une réalité. En juillet 2018, PV CYCLE a collaboré avec la société française de gestion des déchets Veolia pour ouvrir la première usine de recyclage dédiée aux panneaux solaires en Europe. C’est le genre de choses dont nous avons besoin en plus grand nombre si nous voulons être prêts pour la vague de panneaux solaires morts au milieu des années 2030.

Combien coûte le recyclage des panneaux solaires ?

Le principal coût dont vous devez vous préoccuper est le coût pour vous, qui est précisément de 0.

Il n’y a pas encore eu de recherche significative sur le coût économique plus large du recyclage des panneaux solaires mais aux États-Unis, le recyclage des panneaux solaires coûte environ 10 à 20 dollars par module.

Avantages du recyclage des panneaux solaires

Il existe des raisons évidentes (et d’autres moins évidentes) pour lesquelles le recyclage des panneaux solaires est officiellement Une bonne chose.

  • Les panneaux ne vont pas à la décharge. Enfouir les déchets dans le sol est mauvais, et réutiliser les vieux matériaux réduit la demande de nouveaux matériaux.
  • Certains éléments rares sont sauvés. Les réserves de gallium et d’indium de la Terre s’épuisent en fait régulièrement, et nous les utilisons (actuellement) dans les panneaux solaires. Si nous nous contentons d’enterrer le gallium et l’indium, nous finirons par en manquer.
  • Il y a beaucoup d’argent en jeu. Selon l’IRENA, les matières premières que nous pourrions récupérer des panneaux solaires d’ici 2030 valent environ 450 millions de dollars – ce qui pourrait financer environ 60 millions de nouveaux panneaux solaires.
  • Opportunités d’emploi. Comme nous l’avons déjà dit, le monde doit mettre en place une véritable industrie du recyclage des panneaux solaires, et pronto. Mettez cette chose en marche, et il y aura beaucoup d’emplois créés.

Et ensuite ?

Si vous avez actuellement des panneaux solaires sur votre toit, soyez assuré qu’ils ont une renaissance devant eux. Une fois qu’ils auront rendu l’âme, ils seront démontés et transformés en panneaux neufs pour une autre maison – peut-être même la vôtre, ce qui serait étrange.

Si vous ne possédez pas encore de panneaux solaires, mais que vous pensez qu’il est temps de rejoindre le mouvement de l’énergie solaire, c’est le moment idéal pour vous lancer.

D’après notre enquête nationale sur l’énergie domestique, 65 % des gens sont susceptibles d’acheter une maison équipée de panneaux solaires.

Et nous pouvons vous aider. Saisissez vos coordonnées dans ce court formulaire, et vous serez contacté par des installateurs locaux de confiance avec des devis de panneaux solaires sur mesure.

Apporter à votre organisation la stabilité, la sécurité et des informations sur lesquelles agir.

© PREFIG Metropole Grand Paris 2022 - Tous droits réservés